ARTBOOK-PASSION : Le meilleur site de critique de livre et d'artbook 

Facebook Twitter Gplus YouTube RSS

The Emperor’Might : la puissance de l’Empereur dans un artbook!

artbook THE EMPEROR MIGHTVoici donc arrivée le nouvel artbook par Games Workshop sous le titre : The Emperor’s Might soit la force de l’Empereur.

Mon petit doigt me dit que cet artbook ne va pas nous parler des bisounours ou encore des petits poneys.

En effet, dans cet artbook nous allons avoir du bon Spacemarines qui tachent, comme on les aime.

——————————————

++ Un petit commentaire, une visite sur la chaine youtube, ou un like sur facebook, c’est gratuit et ça fait toujours plaisir. À votre bon cœur m’sieur dames 😉 ++

——————————————–

THE EMPEROR’S MIGHT

FICHE

Couverture: Rigide
Pages: 144 pages
Éditeur: Games Workshop (Oct 30 2012)
Langue: English
ISBN-10: 1849702489
ISBN-13: 978-1849702485
Dimensions: 29.7 x 21.8 x 1.8 cm
Poids: 907 g

ASPECT

artbook THE EMPEROR MIGHTCet artbook est à l’identique de the Emperor’s Will : un livre de taille moyenne compte tenu de son nombre de pages limité à seulement 144.
La couverture représente un spacemarine, mais à la sauce John Blanche, ce qui peut être déroutant en un sens (nous verrons cela plus tard) avec un même fond marbré.
Lorsque l’on enlève la jaquette, nous avons la couverture avec la même illustration.
Un bon point : Ils ont conservé le marque-page en tissu, qui donne à l’artbook un coté vraiment plus classe!

Je tiens d’ailleurs à faire remarquer que les 2 artbooks sont vraiment semblables, et que ce n’est dût au hasard. Peut-être que John nous réserve d’autres artbooks dans le même style, chacun ayant son contenu spécifique (chaos – eldar –ork…) nous offrant au final une collection d’artbook couvrant toutes les races de warhammer 40 000.

CONTENU

Donc ce n’est pas une surprise, cet artbook est essentiellement consacré aux spacemarines, le bras vengeur de l’Empereur.

La chose qui m’a le plus surpris et même agréablement, c’est que malgré que nous ayons en couverture une illustration faîtes par John Blanche, cet artbook en comporte très peu, et ça beaucoup vont l’apprécier!

artbook THE EMPEROR MIGHT

Pour trouver des illustrations de spacemarines, ce n’est pas trop dur : Entre les livres de règles, les codex, les romans où les cartes de jeu, nous avons l’embarra du choix. Je pense même qu’il serait possible de faire un artbook de 300 pages.
Alors, comment donner envie aux joueurs lambda d’acheter cet artbook? Et bien en se concentrant sur 2 points : le choix des illustrations et leurs dispositions au sein de l’artbook. Et là-dessus je peux dire que John Blanche (qui s’occupe maintenant des artbooks chez GW) a fait très fort! Parcourir les pages de cet artbooks est un vrai plaisir.

Premièrement, nous ne sommes pas noyé sous les dessins de John Blanche, deuxièmement il n’est pas tombé dans le piège de classer les spacemarines selon leurs chapitres et troisièmement nous avons autant des anciennes illustrations que des nouvelles. Il est vrai que les vieux de la vielle  vont le trouver pas mal fade, car il n’apportera rien de nouveau, les illustrations étant pour la plupart connu ou facilement trouvable sur le net.

artbook THE EMPEROR MIGHT

Mais rien ne remplacera la sensation et le plaisir d’avoir toutes ses illustrations dans un même livre et d’en profiter pleinement installé confortablement dans son canapé. En plus pour les illustrations tirées d’une couverture de roman, elle est quand même beaucoup plus belle quatre fois plus grandes et imprimées sur un papier de qualité. De plus j’ai redécouvert par exemple avec un mélange de joie et de nostalgie les couvertures en double page de la première version de warhammer 40 000 (Rogue Trader) suivi de celle de la V2, puis Épic 40 000, que de souvenirs!

artbook THE EMPEROR MIGHT

La mise en page est excellente, ça va dans tous les sens et rompt ainsi la monotonie et évite ainsi l’effet catalogue que l’artbook aurait pu avoir avec une succession d’illustrations de même taille. Nous avons donc des pages en noire et blanc contenant 4 vignettes représentant des spacewolf par exemple, puis nous passons à une double page avec des Ultramarines pour enchaîner avec un diorama d’une bataille gigantesque. Cette mise en page a eu le mérite de bien me divertir lors de sa première lecture.

— CONCLUSION —

Un artbook que je juge très bon, mais qui n’est pas indispensable. Son achat va dépendre de plusieurs facteurs :
– Préférez-vous regarder des illustrations sur un écran d’ordinateur ou de tablet plutôt qu’un livre?
– Possédez-vous déjà plein de codex et artbook?
– Êtes-vous un défenseur des dieux du chaos

Si vous répondez oui, alors cet artbook n’est pas pour vous!
Par contre si comme moi, votre petit doigt vous dit que c’est le début d’une collection d’artbook ayant chacun un thème particulier, et que vous aimez les beaux livres, bien fait, alors cet artbook est fait pour vous.

 

PS : N’OUBLIEZ PAS LA CRITIQUE VIDEO DE CET ARTBOOK : Lien critique vidéo The Emperor’s Might

 

 

— NOTE 20/20 —

——————————————————

Je subventionne une partie de l’achat de mes artbooks grâce aux liens sur mon site, si vous voulez acheter ce livre pensez à moi ceci me permettra de faire plus de critiques, merci ;)

—————————————————–

artbook THE EMPEROR MIGHTartbook THE EMPEROR MIGHTartbook THE EMPEROR MIGHTartbook THE EMPEROR MIGHT

 
2 Comments  comments 

2 réponses

  1. Merci pour cette présentation bien sympathique de cet art-book ….. Uther33 du black librarium

Translate »
%d bloggers like this: